Excite

American Apparel déclaré en faillite

  • @getty Images

La situation financière d'American Apparel est depuis de nombreux mois dans le rouge. Ne pouvant plus honorer ses engagements, la marque américaine de prêt-à-porter a décidé de se déclarer en faillite.

Après de très belles années pendant lesquelles American Apparel a su se démarquer face aux autres enseignes de prêt à porter, la marque s'est enlisée et n'a pas su rebondir, créativement, face à ses nombreux concurrents qui proposent des collections capsule, à petits prix, avec de nombreux créateurs. Le changement de direction au sein d'American Apparel n'a pas permis à la marque de voir son chiffre et ses finances s'améliorer. Le fondateur d'American Apparel, Dov Charney, toujours en procès avec la marque, est accusé de harcèlement sexuel. La marque préfère se placer sous la protection de la loi sur les faillites, car en un an, les ventes ont enregistré un recul de 17 %.

Le style Jude Law.

Le fondateur a toujours prôné le Made in USA. Mais les grands concurrents, comme H&M et Zara, font fabriquer leurs vêtements dans des pays où les droits des travailleurs sont moins favorables. American Apparel possède 227 magasins dans le monde et emploie encore à ce jour 9 000 personnes. Depuis 2010, le déclin est sévère. L'action, à 15 dollars en 2007, n'atteint même pas le dollar. American Apparel a perdu 17 millions de dollars.

En se déclarant en faillite, American Apparel espère ramener sa dette de 300 à 135 millions de dollars, en échange de prises de participation. American Apparel a eu l'accord de ses créanciers, qui vont apporter 70 millions de dollars de liquidités supplémentaires pour assurer la stabilité de l’entreprise pendant et après la restructuration. American Apparel pourrait mener à bien la restructuration de l'entreprise après la fermeture de magasins, déjà annoncée en juillet, sans en dévoiler le nombre, et des mesures de gestion drastiques.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017