Excite

Peut-on trouver des baskets pour femme pas cher et de marque ?

Les baskets femme pas cher et de marque n'existent pas en dehors des soldes, promotions ou liquidation de stocks. Ceux que l'on peut éventuellement trouver, surtout sur Internet, sont obligatoirement des contrefaçons. Leur qualité se révèle à l'usage, bien inférieure à celle que garantit la marque ; et leur détention est interdite par la loi.

Les soldes, promotions et liquidations de stock

On peut trouver des baskets pour femme pas cher et de marque lors d'occasions très spéciales où le commerçant consent des rabais pour faire place à la nouvelle collection ou lorsque le fabricant a décelé un petit défaut qui nuirait à sa réputation. Il déclasse alors le produit qu'on retrouve chez des soldeurs. Mais il n'y aura jamais assez de produits déclassés pour alimenter tous les sites marchands qui proposent des baskets prétendument de marque à des prix dérisoires. Ces sites, domiciliés le plus souvent en Chine, expliquent leur détention de baskets de marque à bas prix par la production légale d'un excédent d'articles au bénéfice du fabricant local. Cette explication reste suspecte.

Les contrefaçons

Quoi qu'il en soit, si vous trouvez des Nike, des Adidas ou des Rebook à 15 €, méfiez-vous : ce ne peut être que des contrefaçons. Ces produits sont sans aucun doute de très mauvaise qualité et ne répondent sûrement pas aux critères de sécurité. Vous courrez le risque de les voir se démantibuler au bout d'une semaine ou de déclarer une allergie de contact. De plus, pour faire un bénéfice sur un tel prix de vente, les vendeurs ne peuvent être que des exploiteurs de main d'œuvre sous payée travaillant dans des conditions déplorables.

La détention de contrefaçons est interdite par la loi française

La loi interdit de détenir des contrefaçons, que ce soit pour son propre usage comme pour un usage commercial. Commander à l'étranger par Internet des baskets pour femme pas cher prétendument de marque à un prix dérisoire expose à une amende pouvant s'élever jusqu'à 300 000 € assortie ou non d'une peine de prison pouvant aller jusqu'à 3 ans. La douane débusque plus de la moitié de ces envois et la police se rend chez les destinataires pour faire appliquer la loi.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016