Excite

Choisir son soutien-gorge pour un maintien impeccable

Les seins ont besoin d’être bien maintenus car ils subissent la pesanteur et sont inexorablement attirés vers le bas… Avant donc de les voir se transformer en gants de toilette un peu pâlichons, autant leur laisser une chance en les maintenant convenablement. Choisir son soutien-gorge étant une science exacte, ça ne s’invente pas. Petit guide.

Pour choisir son soutien-gorge, une femme doit prendre plusieurs mesures à savoir :

• Le tour de poitrine (à l’endroit le plus fort),

• Le dessous de poitrine.

Pour déterminer la taille du bonnet, il suffit de faire la différence entre le tour de poitrine et le dessous de poitrine. Cela ne s’invente pas, autant donc garder ce pense-bête en tête, à savoir : 23 cm = bonnet F ; 19 cm = bonnet D ; 17 cm = bonnet C ; 15 cm = bonnet B ; 13 cm = bonnet A

Un exemple pour mieux comprendre ? Tour de poitrine : 90 cm, tour de dessous de poitrine 78 cm. Différence entre les deux : 12 cm. Le bonnet à choisir est donc un bonnet A. Elémentaire non ?

Dans la pratique, on essaie un soutien-gorge avant de passer à l’achat. Il doit savoir se faire oublier tout en maintenant les seins sans les comprimer, sans les blesser. Pour des seins lourds, opter pour les bretelles larges qui éviteront de blesser les épaules. Enfin, petit test : le soutien-gorge à la bonne taille ne doit pas marquer la peau et ne laisser aucune trace lorsqu’on l’enlève.

Le dos du soutien-gorge ne doit pas remonter mais rester bien placé à l’horizontale. Les baleines ne doivent pas faire mal. Quant aux formes proposées, c’est d’une part une affaire de goût, d’autre part une affaire de confort. Une grosse poitrine ne se satisfera pas d’un soutien-gorge triangle, une petite poitrine n’aura que faire d’un minimiseur !

Comment choisir sa forme de soutien-gorge ?

Push-up, corbeille, bustier, brassière, avec ou sans armature, invisible… le soutien-gorge se décline dans une multitude de modèles et de matières pour chacune y trouve son bonheur. Mais il peut être compliqué de savoir ce qui convient le mieux.

Pour les bonnets C à F, le minimiseur est parfait. Il resserre mais ne comprime pas, enveloppe les seins pour un confort ultime.

Pour les petites poitrines, les formes push-up, balconnet, corbeille permettent d’arborer un joli décolleté sexy.

Pour la pratique du sport, le soutien-gorge brassière est idéal car il maintient parfaitement la poitrine et la protège pendant les sauts.

Quant au soutien-gorge invisible, il doit être dans tous les dressings, incontournable sous les tenues les plus élaborées, avec bretelles amovibles, à croiser, etc.

Il ne reste plus qu'à choisir son soutien-gorge en pensant à le coordonner à la culotte ou au string.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016