Excite

Conseils femmes enceintes : l'assistance maternelle

Pour toute femme enceinte, la question du choix de mode de garde se pose très tôt dans la grossesse : quelques conseils.

En effet, il est indispensable à toute femme enceinte désirant reprendre son activité professionnelle après la naissance, de prendre en considération toutes les possibilités qui s’offrent à elle dans le cadre du choix de mode de garde de son ou ses enfants. L’assistance maternelle est encadrée essentiellement par les PMI, protection maternelle et infantile, et la CAF, caisse d’allocations familiales.

Se rapprocher de la PMI la plus proche de chez soi est le premier conseil pour femme enceinte que l’on puisse donner. Cette organisation lui remettra la liste des assistantes maternelles de sa ville ainsi que les disponibilités des crèches environnantes.

La prise en charge de la garderie d’enfant est aidée et soutenue financièrement par la CAF. En fonction du niveau de revenus et de la situation maritale de la femme enceinte, cette institution publique pourra proposer une aide au paiement des charges sociales de l’assistante maternelle par exemple. Ce soutien financier peut aller jusqu’au paiement quasi complet du salaire ou de la facture de la crèche.

Concrètement le choix s’effectue entre l’assistante maternelle, la crèche collective et la nounou à domicile.

  • L’assistante maternelle garde à son domicile jusqu'à quatre enfants à partir de 2 mois. Celle-ci doit avoir un agrément officiel afin de pouvoir justifier de sa formation complète et de pouvoir donner accès aux parents aux aides officielles. Son salaire est fixé dès la signature du contrat, pour lequel les parents sont employeurs et doivent payer les charges sociales. Souvent plus souples au niveau des soins prodigués à l’enfant, par exemple elles acceptent souvent de soigner un enfant enrhumé, le cadre des horaires fixé au départ peut être négocié, financièrement…

  • La crèche collective est une alternative intéressante. L’équipe encadrante de la crèche est formée de personnes compétentes et qualifiées. Concernant les enfants âgés de 2 mois à 4 ans, la crèche collective demande aux parents de définir dès le départ les horaires précis de prise en charge : attention aux dépassements qui ne sont pas du tout appréciés. Autre inconvénient : les enfants enrhumés ne seront pas acceptés… Mais les avantages sont nombreux : mode de garde le moins cher, socialisation de l’enfant, activités nombreuses adaptées à tous les ages, suivi de l’enfant…

  • Le dernier choix réside dans la nounou à domicile, autrement dit il s’agit d’une baby sitter qui vient chez vous pour y garder votre ou vos enfants. Le contrat signé entre les deux parties concerne les droits et les devoirs de chacun, dans le cadre employeur employé. Cette employée de maison peut également effectuer de menues taches de ménage, de courses ou encore accompagner les plus grands à l’école tout en s’occupant du petit dernier.

Photo : Gabi Menashe (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016