Excite

Conseils pour décrypter les étiquettes de cosmétiques

Diverses intolérances et allergies, sans parler de la mauvaise réputation de substances comme les parabens, nous incitent à vouloir savoir ce qui se trouve dans les produits que nous utilisons, mais il n'est pas toujours facile de comprendre les étiquettes. Voici quelques conseils pour décrypter les étiquettes des cosmétiques qui nous sont proposés.

Les bases de composition des cosmétiques

Pour décrypter les étiquettes de cosmétiques, il faut savoir que les ingrédients composant le produit sont indiqués en ordre décroissant de quantité, même si les pourcentages exacts sont rarement indiqués.

Pour compliquer un peu la compréhension, les noms des plantes sont indiqués en latin et ceux des produits chimiques apparaissent en anglais, ce qui multiplie les risques de faux-amis.

Il faudrait presque avoir un diplôme de chimie pour s'y retrouver, car les fabricants cachent certains produits nocifs sous des appellations incompréhensibles pour le commun des mortels.

Reconnaître les composants les plus nocifs

Les conservateurs. Ils sont soupçonnés de provoquer des allergies, des cancers, ou d'être des perturbateurs endocriniens. Les parabens portent des noms comme ethyl-, methyl-, propyl-, isobutyl-paraben.

Les ethers de glycol apparaissent sous le nom de Phenoxyethanol ou sous forme de mots contenant « glycol », tandis que certains conservateurs qui libèrent du formaldéhyde très cancérigène, s'appellent DMDM hydantoin, 5-bromo, 5-nitro-1, 3-dioxane,

Les anti-oxydants. Les BHA et BHT provoquent une altération du système immunitaire et donc des risques de cancers, et portent des noms commençant par Butylhydro...

Les dérivés pétrochimiques. Les huiles minérales appelées « mineral oil » ou « paraffinum liquidum, petrolatum, cera microcristallina, etc. » et les silicones sont des polluants, dont les noms contiennent « methicone » ou « siloxane ».

Attention aussi aux labels

Si l'on veut décrypter les étiquettes de cosmétiques efficacement, il faut noter que les labels de type « bio » ne sont pas toujours une garantie de qualité, car certains n'exigent pas plus de 10 % d'ingrédient bio dans la composition. Il est donc essentiel de vérifier le pourcentage réel de bio pour s'assurer de la qualité des produits.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016