Excite

Depuis le scandale, la première interview de John Galliano

Le génial créateur, John Galliano, avait choqué le monde de la mode et le monde tout court, par ses propos antisémites, en 2011, propos dont il n'a aucun souvenir. D'ailleurs, The Sun en avait rajouté en publiant une vidéo où John Galliano était filmé en train d'abreuver d'injures des passants. Une vidéo-montage ?

Certains, comme Jean-Paul Gaultier, avaient pris sa défense. Mais ils se comptaient sur les doigts des deux mains. Trop de stress, trop de travail.

La Maison Dior en avait décidé autrement. Malgré les merveilles créées saison après saison, après avoir redoré le blason de la Maison, après deux rencontres avec Sidney Toledano et Bernard Arnault qui voulaient l'aider, John Galliano avait été licencié. Il ne peut même plus utiliser son propre nom. Pourtant c'est bien la Maison Dior qui a créé, même si elle a été bien aidée, le personnage aussi imbu de lui-même. Mais cette affaire n'est pas finie puisque le créateur les poursuit aux Prud'Hommes pour licenciement abusif.

John Galliano en était arrivé là à cause de l'alcool, des médicaments, du suicide de son meilleur ami et surtout trop de pression pour être continuellement au top.

En deux ans, qu'est-il devenu ? Après le scandale, John Galliano est parti se faire soigner dans une clinique en Arizona.

Et c'est dans une interview pour le magazine Vanity Fair que John Galliano sort enfin de son silence. L'alcool a rythmé sa vie. Bien sûr, ce n'est pas une excuse. Il a commencé par un verre, plus l'alcool a fait partie de sa vie quand il ne travaillait pas, lorsqu'il terminait une collection pour finir par en devenir esclave. Lorsque l'alcool ne suffit plus et que le sommeil fuit, les médicaments prennent le relais pour arrêter les tremblements.

John Galliano vivait dans une bulle, loin des réalités. Il avait toujours une personne pour accéder à ses moindres besoins.

John Galliano est devenu conscient des ravages provoqués par ces addictions. Il le dit lui-même, il aurait fini dans un asile ou six pieds sous terre. Il a voulu s'en sortir, semble y être parvenu, sobre. Et pourquoi ne pas lui donner une seconde chance comme l'a fait Oscar de la Renta ?

Car la planète mode a besoin de retrouver John Galliano, 52 ans. Kate Moss, en tous les cas, a toujours été à ses côtés, lui permettant de dessiner sa robe de mariée. Il y a eu aussi Linda Evangelista qui a été la première à lui rendre visite en réhab. Et comme il le dit si bien, J'ai appris tellement de choses sur moi-même, j'ai redécouvert le petit garçon affamé de créations que, je pense, j'avais laissé en chemin. Je vis.

John Galliano n'est pas anti-sémite et encore moins raciste. Les membres de la communauté juive qu'il a rencontrés peuvent en témoigner, tout comme le Rabbin Barry Marcus.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016