Excite

Dolce & Gabbana, condamnation confirmée

  • Getty Images

Dolce & Gabbanaont tenté tous les recours juridiques concernant leur première condamnation à de la prison pour fraude fiscale estimée à 200 millions d'euros. Le duo de créateurs risquait réellement gros.

La justice italienne n'a toutefois pas voulu entendre les arguments de Dolce & Gabbana. La cour d'appel de Milan les a condamnés à 18 mois de prison. Ils ont été reconnus coupables d'escroquerie aux dépens de l'Etat italien et d'inexactitudes dans leurs déclarations de revenus. En 2013, ils avaient été condamnés à 20 mois de prison pour une fraude de près d'un milliard d'euros.

Les médias italiens rappellent que la plupart des faits sont prescrits, les différents appels de la condamnation ont permis également à ce que ce jugement de 2014 soit réduit. Un journal économique italien avait dévoilé les faits en 2010. Quatre personnes ont été condamnées à de la prison. Le tribunal de Milan avait acquitté les créateurs en 2011. Mais la Cour de Cassation avait annulé ce jugement en novembre. La justice reproche à Dolce & Gabbana la création d'une société écran au Luxembourg, en 2004 et 2005, pour échapper au fisc. Cette société est gérée en réalité en Italie.

Dolce & Gabbana tenteront de ne pas passer par la case prison. Leur avocat a déjà fait savoir qu'ils feraient appel et iraient jusqu'en Cassation . Ils nient les faits qui leur sont reprochés. Ils ont dû toutefois s'acquitter d'une amende de 10 millions d'euros au mois de juin. Le secteur du luxe en Italie, dont les performances sont très bonnes alors que le pays est en récession, est étroitement surveillé par le fisc.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016