Excite

Existe t-il des solutions contre l'alopécie ?

En dermatologie, l'alopécie désigne l'accélération de la chute des cheveux et/ou des poils. Le terme vient du grec ancien alôpekía («chute des cheveux ») dérivé de alốpêx (« renard ») par analogie avec la chute annuelle des poils d'hiver de cet animal au début du printemps. Une chute de cheveux est considérée comme anormale lorsqu'une personne perd plus de 100 cheveux par jour pendant une assez longue période pouvant aller jusqu'à deux mois.

L'alopécie ou quand l’épaisseur de la chevelure diminue de manière très visible sur la tête laissant la peau partiellement ou totalement nue. Soit la chevelure se dégarnit nettement dans son ensemble, soit la perte de cheveux se concentre sur une ou plusieurs zones précises, ce jusqu’à une calvitie totale.

On distingue cinq types d'alopécies:

L'alopécie androgénétique héréditaire. La plus fréquente, elle se manifeste par une diminution du volume des cheveux, voire une calvitie, et touche surtout les hommes, 70 % d'entre eux (20 % des hommes entre 20 et 30 ans), les femmes sont moins nombreuses à souffrir de calvitie. C'est un phénomène naturel fortement déterminé par l’hérédité. La calvitie se caractérise par le recul progressif de la lisière des cheveux, en haut du front. La calvitie est influencée par les hormones sexuelles mâles (les androgènes), comme la testostérone. La testostérone accélère le cycle de vie des cheveux. Au fil du temps, ceux-ci deviennent de plus en plus fins et courts. Les follicules pileux rétrécissent, puis cessent d’être actifs. Il semble également que certains types de cheveux soient plus influencés par le taux de testostérone. Les femmes produisent aussi des androgènes, mais en très petite quantité. Chez certaines femmes, la calvitie pourrait être reliée à un plus haut taux d’androgènes que la moyenne.

L'alopécie post-ménopausique, une cause hormonale. Il s'agit de la plus fréquente cause de la calvitie chez la femme. Elle survient plus souvent, comme son nom l'indique, après la ménopause, car le rôle protecteur des hormones féminines a disparu. Le cheveu devient donc plus fragile, sa durée de vie diminue et une alopécie définitive finit par apparaître. Chez la femme, la chute des cheveux est plus diffuse et étendue que chez l'homme. Ainsi, la femme ne présente pas de plaques chauves, elle constate plutôt une raréfaction globale de ses cheveux. Ce processus conduit rarement à une alopécie complète. Les cheveux sur les côtés sont épargnés. Typiquement, il existe un élargissement progressif de la raie médiane.

L'alopécie aiguë, elle peut être liée à un traitement par chimiothérapie, un stress, des carences alimentaires importantes, une carence en fer tel qu'il peut se voir en cas de règles abondantes, des troubles hormonaux, une irradiation aiguë.

L'alopécie localisée, elle peut être provoquée par des problèmes de peau (tumeur, brûlure, pelade), une radiothérapie ou des parasites (teigne, lichen).

L'alopécie congénitale est très rare, elle peut notamment être attribuable à l'absence de racines des cheveux ou à une anomalie de la tige du poil.

l'alopécie areata qui semble être d'origine auto-immune (mécanisme de médiation cellulaire) qui se caractérise par une atteinte en «patch » plus ou moins gros et à un ou plusieurs endroits. Cette forme de pelade peut atteindre toute la tête et on parle d'alopécie totalis et parfois l'ensemble du corps : c'est l'alopécie universalis, et dans ce cas, il n'y a plus aucun poil ni cheveu sur l'ensemble du corps.

Les solutions

Certaines personnes choisissent d’entreprendre des traitements afin de stimuler la repousse ou de limiter la chute. La chevelure étant culturellement associée au pouvoir de séduction, à la santé et à la vitalité, le traitement de l’alopécie suscite un vif intérêt. Cependant, il faut savoir que le résultat n’est pas toujours satisfaisant. Le traitement au minoxidil a un effet très modéré, l'hypertricose comporte des risques d'allergie et les anti-androgènes sont un traitement hormonal utile au tout début de l'alopécie pour en retarder les effets mais elle ne l'empêchera pas à terme. La greffe de cheveux peut alors être le dernier recours, une technique efficace mais coûteuse.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016