Excite

La journée des femmes

Les femmes prennent le pouvoir et parmi celles qui en "ont", on retrouve: Cristina Kirchner, Michelle Bachelet, Gloria Arroyo, Angela Merkel…

Première dame d'Argentine, Cristina Kirchner s'est transformée en présidente, succédant à son époux, Nestor. A 54 ans, elle est la première femme à prendre la tête de ce pays. Elue sans grand enthousiasme, elle a profité de son charisme sans s'étendre trop sur son programme si ce n'est la volonté affichée de poursuivre la politique de centre-gauche de son mari...

Elue le 15 janvier 2006 à la tête du Chili, Michelle Bachelet est la première femme à avoir conquis le pouvoir de manière démocratique en Amérique du Sud. Elle a réussi, bien qu'étant mère célibataire de trois enfants, ce que ses adversaires n'ont pas manqué de souligner. Cette socialiste avait derrière elle une solide expérience gouvernementale puisqu'elle avait été ministre de la Santé puis ministre de la Défense sous la présidence de Ricardo Lagos.

Gloria Arroyo est à la tête des Philippines depuis 2001. Elle a été réélue en 2004. Cette dame de fer n'arrive pas en politique par hasard, puisque c'est "une fille de". Elle a bénéficié de l'appui de son père, Diosdado Macapagal, président des Philippines de 1961 à 1965. Pendant sa jeunesse, elle a étudié le droit aux Etats-Unis, sur les mêmes bancs que... Bill Clinton.

Angela Merkel est devenue le 22 novembre 2005, la première femme Chancelière d'Allemagne. Originaire d'Allemagne de l'Est, Merkel est une femme au caractère bien trempé, qui n'a pas peur de dire à ses adversaires comme à ses alliés, ce qu'elle pense. Protestante, divorcée, remariée, et sans enfant, elle détonne au sein de la CDU, un parti masculin, conservateur et catholique.

Tarja Halonen: Elle a pris la tête de la Finlande en février 2000, pour devenir, elle aussi, la première femme élue à ce poste. Et même réélue en 2006.

Mary McAleese: Elue présidente de la République d'Irlande en 1997, puis réélue en 2004, Mary McAleese est une catholique convaincue, opposée à l'avortement et au divorce.

Luisa Diogo: Chef du gouvernement du Mozambique depuis 2004, Luisa Diogo est avant tout une économiste. Détentrice d'une maîtrise en économie obtenue en Grande-Bretagne, elle s'est spécialisée dans la gestion des finances publiques.

Ellen Johnson: En janvier 2006, celle que ses détracteurs surnomment "la dame de fer africaine", est devenue présidente du Libéria en battant l'ex-star du foot George Weah.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016