Excite

La riposte de Jean-Paul Gaultier

Jean-Paul Gaultier a fait défiler Nabilla Benattia, un personnage atypique comme pratiquement tous ses top-models. Mais cette présence n'a absolument pas ravi les bien-pensants de la planète mode qui ont jugé cette présence déplacée dans un défilé Haute-Couture.

Quels sont leurs arguments ? Un personnage de télé-réalité, célèbre par son fameux "Non, mais allo quoi" repris par ces mêmes modeuses et journalistes de magazines, n'aurait pas le droit d'avoir sa chance ?

Par contre, quand Karl Lagerfeld adoube Zahia, rien à dire.

Zahia et Nabilla n'ont pas le même parcours. L'une a vendu son corps, même si elle était mineure. Elle semble continuer grâce à son protecteur qui lui finance tous ses projets.

Nabilla, elle, n'a pas vendu son corps, même si elle a posé pour des photos très dénudées.

Vaut-il pas mieux faire défiler Nabilla que de virer un mannequin parce qu'elle a une trop grosse poitrine (défilé Christian Dior Haute-Couture) ?

Jean-Paul Gaultier a décidé de défendre son égérie d'un jour et surtout de répondre aux critiques émises. Jean-Paul Gaultier n'a rien à prouver.

Via son compte Twitter, Jean-Paul Gaultier répond à Tim Blanks, critique de mode de Style.com qui avait écrit que la présence de Nabilla donnait une ardeur rutilante et un peu bas de gamme au défilé. Il compare la jeune femme à Björk et Madonna.

Jean-Paul Gaultier n'en est pas à son premier coup d'essai avec les stars de la télé-réalité puisque Steevy et Loana, en leur temps, ont défilé pour JPG.

Jean-Paul Gaultier aime les femmes et interdit à quiconque de s'attaquer à elles. Selon lui, il vaut mieux se préoccuper réellement de l'histoire de la mode.

Voici sa lettre ouverte : Cher Tim, il fut un temps où tu aimais mes défilés, mais ce temps est "révolu" et je le respecte. Par contre, le Tim que j'ai autrefois connu n'aurait jamais proféré des attaques plus personnelles que professionnelles. J'ai toujours eu des filles sur mes défilés qui étaient de différentes strates sociales. Dire de quelqu'un qu'il est "bas de gamme", c'est nul. Si tu es nostalgique de cette période où j'étais considéré comme le véritable héritier de la mode française, achète un billet pour mon exposition actuellement à Stockholm et bientôt à Brooklyn et Londres. Bonne visite.

A 61 ans, l'enfant terrible de la mode a frappé fort et c'est pour ça qu'on l'aime.

Quant à Nabilla, elle préfère se taire, conseillée par son service de communication, préférant revenir sur cette magnifique expérience.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016