Excite

Le monde selon H&M, sur Canal

La chaîne cryptée est revenue sur l'enseigne suédoise, H&M, dans un documentaire, Le monde selon H&M, de Spécial Investigation, lequel est censé faire toute la lumière sur les pratiques du leader du prêt-à-porter à petits prix.

Le succès d'H&M n'est plus à démontrer. Des collections sans cesse renouvelées, des petits prix, un engagement pour le développement durable, des collections capsules siglées par les plus grands couturiers, font de cette enseigne de prêt-à-porter le leader sur le marché européen. Mais que se cache-t-il, ou pas, derrière H&M ? Spécial Investigation de Canal + a tenté de démontrer lundi soir les dessous de l'enseigne et ses conditions de production. Le spectateur, le consommateur, ont-ils appris, en définitive, quelque chose ?

Selon L'Express Style, les investigations sont chocs et choquantes et révèlent les dessous malpropres d'une enseigne dont le chiffre d'affaires est de 14 milliards d'euros. La réalisatrice du documentaire est Marie Maurice. Elle a parcouru le monde, du Bangladesh à l'Ethiopie, les deux pays où sont fabriqués les collections H&M. Elle s'est arrêtée au siège basé à Stockholm, a bravé toutes les interdictions pour réaliser les interviews, mettant à jour de fortes contradictions de la part des protagonistes. Car H&M vend une éthique, avant tout. Veiller à la sécurité de ses ouvriers et pratiquer une politique commerciale responsable.

Ce qui en ressort ! Les ouvriers du textile travaillant pour H&M sont très mal payés. Ils ne comptent pas les heures de travail. Les usines de production appartiennent à des personnes qui n'hésitent à utiliser la corruption lors des audits. H&M ne paie pas d'impôts dans ces pays puisqu'aucun bénéfice n'est dégagé. H&M fait de l'argent, cherche par tous les moyens à gagner plus tout en payant moins, en s'implantant dans des pays où la démocratie n'a pas mot de cité. Les pays producteurs n'ont donc aucune retombée économique du chiffre d'affaires généré par H&M qui n'entretient pas les bâtiments où ses ouvriers travaillent et surtout où on ne compte plus les dégâts environnementaux.

Juste un an après le drame de Dacca qui a coûté la vie à de nombreux ouvriers du textile, H&M ne s'est toujours pas engagé, au contraire de nombreuses enseignes du textile, à donner de meilleures conditions de travail à ses salariés.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016