Excite

Le secteur du luxe menacé selon le PDG de Christian Dior, Sidney Toledano

L'univers du luxe est représenté par toutes les créations de Haute-Couture, de prêt-à-porter, la Haute-Joaillerie, la Maroquinerie, la beauté et les parfums. Pour donner de la grandeur à toutes ces créations, les grandes maisons, dont Christian Dior, permettent à de nombreuses stars de porter leurs robes... sur les tapis rouges. Une formidable vitrine mais qui ne rapporte pas d'argent.

Le monde du luxe serait en donc en danger et perdrait ce qui fait le savoir-faire de ces grandes maisons. Un savoir-faire français grâce aux petites mains, aux ateliers spécialisés.

Le PDG de Christian Dior, Sidney Toledano, interpelle le gouvernement français en lui demandant d'investir surtout dans la formation, en augmentant l'aide allouée aux deux écoles que sont l'Institut français de la mode, la Chambre syndicale de la couture et la mode. Selon lui, que l'on soit de droite ou de gauche, il n'existe aucune différence, il est impossible de parler du luxe.

Sidney Toledano était présent au Festival d'Hyères, consacré à la mode et à la photographie. Il participait à une table ronde sur les Industries créatives en Europe. En défendant le luxe, l'Etat permet aux grandes maisons d'avoir accès à certains marchés et de lutter contre la contrefaçon. Selon lui, il n'y a plus de créateurs français. Ceux-ci sont Belges, en référence à Raf Simons, son directeur artistique, Londoniens.

Les grands groupes comme LVMH, PPR et Hermès ont perdu de l'argent. Malgré l'afflux de touristes en Europe, ceux-ci dépensent beaucoup moins car les comportements envers le monde du luxe changent.

Il n'est pas besoin de rappeler que la mode, le luxe sont source de créations d'emplois, d'exportations, donc de richesses pour un pays.

Mais ce monde du luxe doit s'accommoder de la crise, trouver de nouveaux clients parmi les nations émergentes, comme la Chine, tout en conservant une clientèle haut de gamme et fidèle.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016