Excite

Les tests de paternité non autorisés sont interdits en France

L’usage libre du test de paternité est interdit en France. Pour être légal, ce type de test doit entrer dans le cadre d’une procédure judiciaire. Les personnes intéressées doivent en outre être consentantes avant d’effectuer le test.

Contrairement à d’autres pays de l’Union Européenne, la France a adopté une loi en 1994 qui limite le recours aux tests de paternité. Selon cette loi, dite « bioéthique », toute personne qui a recours à un test non autorisé risque une peine d’un an d’emprisonnement ainsi qu’une amende de 15 000 €.

Les tests qui sont autorisés par une décision judiciaire doivent être par ailleurs effectués dans des laboratoires agréés, faute de quoi, ils ne seront pas pris en compte par les tribunaux.

Plusieurs laboratoires proposent à l’étranger ce type de test de paternité interdit en France. Certains offrent même leurs services sur Internet. Ceci a facilité la tâche aux personnes qui désirent effectuer ce test. Elles n’ont plus besoin de se déplacer pour le faire. Il leur suffit d’envoyer les échantillons par voie postale. Cette pratique est tout à fait légale dans d’autres pays comme le Canada, l’Angleterre, ou la Suisse.

Chaque année, des milliers d’hommes qui désirent s’assurer qu’ils sont les pères biologiques de leur enfant effectuent le test de paternité. Les prix très attractifs proposés par certains laboratoires à l’étranger encouragent de plus en plus de personnes à faire le pas.

Photo : Cjp24 (wikimedia.org)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2016